Équipe Pro

CASTRO, AU SUJET DE BERIZZO : « C’EST UN ENTRAINEUR QUI EN VEUT ET C’EST-CE DONT NOUS AVONS BESOIN I

Le président assure que l’entraîneur a toujours été « le premier choix » et souligne que, en dépit de négociations difficiles, « l’entente a toujours été totale dès le départ »

Le président José Castro s’est exprimé ce jeudi sur SFC Radio afin d’effectuer une première évaluation de l’accord de principe auquel le club est arrivé avec Eduardo Berizzo, pour qu’il soit entraîneur du FC Séville pour les deux prochaines campagnes. « C’est un entraîneur qui remplit toutes les conditions dont nous avions besoin, par sa proposition footballistique et son profil ambitieux. C’est un entraîneur qui en veut et c’est ce dont nous avons besoin ici. C’est l’entraîneur idéal, proposé par la direction sportive pour être notre entraîneur au cours des deux prochaines saisons », a-t-il déclaré.

Castro a admis que « cela n’a pas été simple » et que « les négociations ont été compliquées, c’est normal. Lorsque vous voulez un entraîneur de poids qui mène une ligne extrêmement ascendante, il est logique que l’une et l’autre partie aient des exigences et que ces négociations se produisent, non seulement d’un point de vue économique mais également sportif et du projet… Il est logique que, avec un entraîneur de niveau, les négociations soient un plus ardues que la normale… Les deux parties travaillent depuis assez longtemps pour arriver à cet accord. Il a été notre premier choix. Il est très enthousiaste. Je lui ai parlé hier au téléphone et j’aimerais que les gens ressentent l’enthousiasme avec lequel il s’est exprimé. La vérité est que l’entente a été totale depuis le départ ».

En ce sens, il a indiqué que « les négociations se sont vraiment déroulées cette semaine, après avoir clos le sujet du précédent entraîneur. Nous avions besoin de quelqu’un qui, outre le fait d’être un professionnel qualifié, ait cette envie que nous portons dans notre ADN et dont nous connaissons l’importance ».

Communication Department