Eduardo Berizzo
Équipe Pro

EDUARDO BERIZZO : UNE HISTOIRE DE CROISSANCE CONTINUE QUI COMMENCE AVEC MARCELO BIELSA

L’entraîneur argentin assume le projet Champions du FC Séville 17/18, après son passage avec succès au sein de l’O’Higgins et du Celta de Vigo

Marcelo Bielsa est le début et, à partir de là, autant en tant que joueur qu’entraîneur, Manuel Eduardo Berizzo est le héros d’une carrière sportive de succès qui trouve à présent -à défaut de signature de son contrat- dans le FC Séville un défi des Champions pour consolider sa place dans l’élite.

« Bielsa m’a appris que rien n’est acquis ; tout est à découvrir. Il a été comme un guide, quelqu’un qui m’a appris à être un dirigeant ». Le nouvel entraîneur du FC Séville ne cache pas l’importance de l’actuel entraîneur de Lille dans son parcours professionnel, à raison. Bielsa lui a donné une opportunité comme joueur –centre de qualité et avec beaucoup de caractère- au Newells, vainqueur de quasiment tous les matchs depuis le début des années quatre-vingt-dix, et il l’a également accueilli comme assistant de terrain en 2007, avec la sélection chilienne, peu après avoir raccroché les gants au FC Cadix. Mais après Bielsa, Eduardo Berizzo a su s’approprier un parcours triomphant, sans connaître encore le plafond du banc de touche. D’élève avantagé à entraîneur de renom dans le monde du football continental.

Bielsa lui a donné une opportunité comme joueur et l’a accueilli dans sa formation technique. À partir de là, un parcours de succès incontestable à la tournure offensive marquée depuis le tableau

Berizzo a fait irruption dans le milieu du football professionnel à la fin des années quatre-vingt avec le Newells, ayant gagné jusqu’à deux championnats et il a quitté l’Atlas mexicain très jeune, où, après trois bonnes saisons, il est revenu en 1996 dans son pays pour triompher au sein du River Plate. Grâce à ses performances exemplaires au River, il s’est lancé dans le football européen en 1999, avec un bref séjour à l’Olympique de Marseille et cinq campagnes de haut niveau au Celta de Vigo, bien qu’étant arrivé au club galicien à l’âge de 31 ans. Après avoir quitté Vigo, il a joué une autre campagne en Première avec le FC Cadix en 05/06.

Pratiquement sans repos, il a intégré le groupe de travail de Marcelo Bielsa dans la sélection chilienne, qui l’a formé jusqu’après le Mondial en Afrique du Sud. En solitaire, mais toujours inspiré par l’entraîneur de Rosario, il a démarré sa carrière d’entraîneur d’abord par une modeste et peu importante étape au club Estudiantes de La Plata, lors de la seconde moitié de la saison 10/11. Berizzo lui-même a démissionné en raison des mauvais résultats et est parti pour le Chili, où il a pris, en novembre 2011, la tête de l’O’Higgins, un club qu’il a révolutionné grâce à son style offensif et, principalement, des titres. Avec Berizzo à la tête de l’O’Higgins, le club a été proclamé champion pour la première fois de son histoire, en remportant le Tournoi d’Ouverture 2013 et la Super Coupe du Chili en 2014, outre le fait d’avoir été auparavant sous-champion lors du Tournoi d’Ouverture en 2012. En mai 2014, Eduardo Berizzo a quitté Racanagua, laissant derrière lui l’époque la plus resplendissante du club El Teniente.

Au Chili, il a fait du club O’Higgins un champion, pour la première fois de son histoire et, en Espagne, il a ramené le Celta en Europe, toujours à partir d’une proposition attaquante non négociable

À l’été 2014, après le départ de Luis Enrique pour le FC Barcelone, le Real Club Celta de Vigo, où il avait laissé une marque brillante en tant que joueur, lui a offert l’opportunité d’entraîner en Europe. Eduardo Berizzo s’est montré à la hauteur des attentes provoquées par son arrivée. Il a pris la tête d’une équipe ancrée en zone moyenne et, après trois campagnes, il l’a amenée à une sixième place en 15/16, en disputant deux demi-finales de la Copa del Rey consécutives en 15/16 et 16/17 et une demi-finale d’UEFA Europa League, également en 16/17, une compétition au cours de laquelle le Celta a été éliminé par le Manchester United en une vibrante élimination disputée jusqu’au dernier souffle.

Après avoir consolidé sa place d’entraîneur à succès, d’abord au Chili avec l’O'Higgins, où il a reçu tout type de reconnaissances, y compris de la part des autorités locales, et ensuite en Espagne, avec le Real Club Celta, Eduardo Berizzo relève probablement le défi le plus important de sa carrière : diriger le FC Séville, une équipe mise en place avec une haute exigence sportive, qui confie son futur à un entraîneur qui a fait du football offensif et des bons résultats son meilleur atout pour continuer à prendre de la hauteur.

Communication Department