Vincenzo Montella, técnico del Sevilla FC
Équipe Pro

MONTELLA: “SI NOUS CHANGEONS NOTRE FACON DE JOUER NOUS POUVONS DEVENIR FOU”

L'entraîneur du Sevilla FC a analysé lors d'une conférence de presse le prochain match contre le FC Barcelone ce jeudi, devant lequel il cherchera à avoir "la possession du ballon autant que possible, car s'ils l'ont, ce sera plus compliqué"

Visitez ce samedi le Ramón Sánchez-Pizjuán le leader de la compétition nationale, le FC Barcelone, un match difficile, a déclaré Vincenzo Montella, mais avec quelques clés à suivre pour ne pas abandonner dans la lutte pour marquer des points. Le premier, pour donner de la continuité à la personnalité de l'équipe: "Nous allons jouer notre chemin, avec nos caractéristiques, si nous changeons notre façon de jouer, nous pouvons devenir fous". Et, la seconde, "nous essaierons d'avoir la possession du ballon autant que possible, s'ils l'ont ils seront plus compliqués pour nous".

Comme un autre point positif serait de se reposer Messi déjà cette semaine n'a pas participé à la rencontre amicale Argentine contre l'Espagne dans le Wanda Metropolitan à souffrir un certain malaise: « repos Si tout va bien pour le match de mardi, bien qu'il ne me surprendrait pas si il joue, il est un rival à qui le regarder jouer est magnifique, il a des conditions incroyables ".

Pour ce qui est le vôtre, Montella sera sans Sarabia Elle a vu rouge avant la Leganés-, mésaventure avant que « chercher un autre joueur d'autres fonctions, parce qu'ils n'ont pas, mais il est quelque chose que je ne suis pas inquiet. » Et quant aux internationaux, il a indiqué qu'ils sont tous en l'absence de Layún, "qui arrivera cet après-midi. Certains sont arrivés plus fatigués que d'autres, mais tous bien. D'un autre côté, Navas va bien et Corchia, quelque chose de moins ".

Avec tout cela, il prépare un rendez-vous pour lequel il attend même une aide divine: «Oui, je suis allé connaître la Semaine Sainte à Séville et cela a été une expérience magnifique. C'était la première fois pour moi et c'est spectaculaire, très sacré et très beau. Tellement qu'aujourd'hui je vais aussi ", at-il ajouté.

Finalement, il a nié avoir été tenté par l'équipe italienne: "Non, maintenant il n'y a pas de telle possibilité pour des raisons différentes. D'abord, parce que je suis très bien ici et j'ai ma tête ici. Deuxièmement parce que je n'ai pas eu de contact avec l'Italie et, troisièmement, parce que pour être entraîneur, il faut avoir les cheveux blancs, et maintenant j'ai très peu. C'est un rêve pour tout le monde, à la fois pour les joueurs et pour les entraîneurs, mais pour le moment je suis trop jeune pour ça ", at-il plaisanté.

Communication Department