Célébration du but de Muriel face au Getafe
Équipe Pro

MURIEL: "LA CONFIANCE DE MONTELLA M'A RENDU LA TRANQUILLITÉ DONT J'AVAIS BESOIN"

L'attaquant colombien considère ''très important'' l'arrivée du technicien italien pour voir sa meilleure version, ainsi qu'il admet que ses envies de plaire dès le début lui ont joué un mauvais tour

Luis Muriel vit son meilleur moment dès qu'il est arrivé à Nervión. Le colombien est un indiscutable au onze et son rendement dessine une claire progression à la hausse. Ce mardi il intervint à Sólo el Sevilla, de SFC Radio, et il avoua que la clé pour l'amélioration est à la confiance: ''Je n'ai jamais laissé de travailler, de persévérer, je savais que c'était un moment qui devait traverser et que la récompense de mon travail arriverait un jour. Je n'ai jamais baissé les bras, j'ai continué à lutter, à travailler, et finalement j'ai obtenu les résultats que je voulais. Aussi l'arrivée de Montella a été très importante. Cette confiance qu'il m'a donné m'a rendu cette tranquillité dont j'avais besoin pour faire ces matchs''. 

L'attaquant a admis que la volonté de plaire dès le début lui a joué un mauvais tour: ''Ces envies de démontrer dès le début le pourquoi de mon recrutement et le pourquoi ils avaient tant payé pour moi m'emportaient à avoir de l'angoisse et à commettre des erreurs que normalement je ne commets pas. Grâce à Dieu j'ai pu dépasser cette mauvaise situation. Maintenant je suis heureux avec le présent et avec l'esprit de continuer par ce chemin''. 

''Les envies de démontrer dès le début le pourquoi de mon recrutement m'emportaient à avoir de l'angoisse et à commettre des erreurs que normalement je ne commets pas'' 

Et il continua: ''Être naïf est tout, être bien mentalement fait jouer avec un autre rythme, avec de la tranquillité, les choses vont de la meilleure manière... Lorsque j'ai eu cette angoisse je commettais des erreurs qui n'étaient pas miens, que je ne commettais pas. Je crois que la tranquillité et la confiance est tout pour un footballeur et j'ai pu le démontrer''. 

Pour Muriel, ''la confiance n'est pas seulement d'être au terrain, on la vit dans d'autres aspects, se sentir important n'est pas seulement au weekend au terrai, mais au jour après jour, et c'est ce qui m'a aidé le plus dans ce temps''. 

''Le fait d'être naïf est tout, être bien mentalement fait jouer d'une autre manière''

De même, il a assuré que sortir ovationné du terrain, face au Leganés par exemple, ''c'est une émotion unique. Dans ces moments je me souviens lorsque je sortais et c'étaient d'autres choses. Donc je me rappelle de tout cela et je me sens orgueilleux de tout le travail que j'ai fait et de ce que j'ai souffert. Maintenant il vient le plus dur, se maintenir dans le chemin et grace à Dieu je parviens à cela''. 

Finalement, il a assuré que les douleurs qui lui obligeaient à se retirer le dimanche se sont déjà calmées: ''Heureusement j'ai arrêté à temps. Ce sont seulement deux jours de repos. À la moitié de cette semaine je vais commencer les entraînements''. 

Communication Department