En plus du Ramón Sánchez-Pizjuán, berceau et fierté de tout le sévillisme, l'entité de Nervión possède aussi une autre grande richesse. Le complexe sportif “Ciudad Deportiva” de Séville est l'un des grands trésors du Club. De grandes perles sont issues de ce complexe, qui éblouissent non seulement le panorama national, mais aussi le mondial.

Le travail du centre de formation continue à être splendide, mais pour obtenir ces résultats, il a été décisif de créer un grand complexe sportif sur lequel le Club peut compter.

Toutes les entités d'Espagne ne jouissent pas de la capacité de ces terrains extraordinaires qui permettent de polir ses jeunes diamants. Le FC Séville est l'un de ceux qui compte sur ce privilège. Bien que le fonctionnement du complexe n'ait pas commencé avant 1974, l'idée était née bien avant. Dans les années 60, José Ramón Cisneros Palacios, alors président, a eu l'idée d'agrandir le club avec de nouvelles installations.

L'équipe pro s'entraînait au Sánchez-Pizjuán et il n'existait qu'un terrain de football pour le travail des filiales.

Ville du centre de formation

Cisneros Palacios a développé l'idée d'un complexe sportif qui fabrique des footballeurs non seulement pour l'équipe pro, mais aussi pour pouvoir en céder quelques uns et resserrer les liens avec d'autres entités. Le président mentionné a acquis 50 % des 250 000 m2 actuels en 1968. L'autre moitié a été obtenue à l'époque de Eugenio Montes Cabeza.

L'enceinte sévilliste est située dans la périphérie de la ville, sur la route de Utrera. Sa structure est dense et elle a évoluée au fil du temps. De nos jours, il s'agit du quartier général de l'équipe pro, où elle mène la plupart du travail hebdomadaire. De plus, il existe un terrain en gazon principal, avec les dimensions appropriées pour que la filiale joue ses matchs officiels.

Cette sublime idée de Cisneros Palacios a pris de l'ampleur au fil des années jusqu'à transformer le complexe sportif actuel en une grande source de richesse.